L’Explorateur 🛩

Processed with VSCO with m5 preset

Date de parution : 2017

Auteur : Katherine Rundell

Nombres de pages : 372

Notes : ⭐⭐⭐⭐

Avez-vous déjà eu envie de partir à l’aventure ? 🐛

Il m’arrive souvent d’y songer quand « tout va mal », juste le temps d’un petit voyage pour s’épargner tout le stress de la société ! Mais je crois que je n’ai pas assez de cran pour le faire ! Trop peur de devoir manger des araignées ! Bien-sûr que non, je ne suis pas peureuse ! 🤪

Résumé 📄

C’est à bord d’un petit avion, en compagnie d’autres personnes, que Fred, dont le rêve étant de devenir un incroyable explorateur, contemple la magie de la forêt amazonienne. Alors que l’avion percute la cime d’un arbre, il se retrouve avec trois autres enfants. Leur but ? Tenter de survivre et trouver une solution jusqu’à ce qu’ils puissent rentrer chez eux. Y arriveront-ils ?

L’explorateur, de Katherine Rundell, est une adaptation jeunesse qui nous plonge littéralement au cœur de l’Amazonie. L’auteur a eu la chance d’y faire un voyage et nous récite à la quasi perfection les détails de l’environnement dans lequel se trouve les enfants.

Avec peu de personnages, il est relativement simple d’entrer dans les aventures des enfants.

Je ne vais pas dire que les mésaventures connus par les personnages ne m’ont pas fait d’effet, mais j’ai plutôt eu l’impression que ce fut pour eux une sorte de chance de vivre tout cela au cœur de la jungle. Et bien oui, après tout, ils en on apprit des choses sur la survie en devant se nourrir d’insectes ou encore trouver des systèmes bien à eux pour dormir.

Bien qu’imprégnant, de mon point de vue, nous passons trop rapidement d’un événement à un autre. J’ai bien eu du mal à m’attacher à un des personnages et je m’attendais secrètement à une attention plus particulière sur tout ça. Les aventures rencontrées m’ont parues simples et pas si rocambolesques. En revanche, je dois dire que certains passages m’ont laissés bée grâce à leurs allusions et leurs fonds réfléchis.

Ce qui m’a le plus enchantée à la lecture de L’Explorateur, ce sont les passages réels de la vie tournés de manière simplifiée et adaptée aux enfants.

Pour moi, c’est comme ci l’auteure voulait exposer aux enfants ce qu’est la « vie sauvage », tout en faisant passer de très beaux messages à propos de différents sujets.

A mon goût, ce n’est pas une œuvre à juger trop durement puisqu’il s’agit avant tout d’un roman junior.

Si je devais me mettre à la place d’un enfant, c’est un livre que j’aurais sans doute pu dévorer en deux ou trois jours.

Et à mon avis, j’aurais même eu envie de prendre mon petit sac à dos et partir à l’aventure… au bout de mon village ! Non, je ne suis pas peureuse !

Mes citations favorites 💬

« Ses chaussures semblaient faites en peau d’alligator, avec des lianes très fines en guises de lacets. Une veste faite de fourrures noires pendait sur ses épaules. Les boutons, c’étaient des dents de caïmans. Il portait des manchettes de cuir à chaque poignet et une chevalière à l’auriculaire.

De loin, il avait l’allure de quelqu’un se rendant à une fête dans une maison de campagne. De près, on aurait dit un Premier Ministre vêtu de choses volées à des animaux. »

« Pas besoin d’être das la jungle pour être un explorateur. Explorer, ce n’est rien de plus qu’être attentif avec un grand A. Soyez attentifs. Voilà ce que le monde exige de vous. Si vous accordez une attention forcenée au monde, vous serez aussi protégés qu’ils est possible de l’être. » – L’Homme

« J’ai aimé comme un désaxé. J’ai découvert l’amour comme un môme qui joue à la guerre. J’ai appris à dire le prénom de cette femme en morse en clignant des yeux. » – L’Homme

« C’est la première de tes aventure, et non la dernière. Ça ne va pas être facile pour toi Tu vas devoir être honnête, résister à la tentation de présenter tes peurs et tes colères sous leur jour le plus attrayant. Tu n’es pas le genre de fille née pour chevaucher le monde à la légère. Tu sais ce que c’est, un cœur de lion ?

– Je n’en suis pas sûre, dit-elle.

– Les gens pensent que ça veut dire « courageux » – et c’est vrai -, mais ça désigne aussi un cœur de griffes. C’est toi. Connie cœur de lion. » – L’Homme


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s